Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

les soirées stid

Envoyé par Yann Caradec 
Ce forum est en lecture seule. C'est une situation temporaire. Réessayez plus tard.
Yann Caradec
les soirées stid
03 juillet 2004, 19:00
Bonjour,

Le but de ce topic est d'écrire l'histoire des soirées stid à travers les âges. J’invite donc les anciens à témoigner (en répondant à ce message) de ce qu’étaient les soirées stid lorsqu’ils y étaient.

En effet, lors des rencontres entre anciens, on s’aperçoit que les lieux, thèmes, ambiances ont changé depuis 30 ans. Si les lieux ont changé, c’est en grande partie à cause de la réputation des stid qui, c’est vrai, laissent des traces de leur passage !

Merci donc de préciser les lieux habituels des soirées, les éventuels thèmes, vos anecdotes sont également les biens venues. Tant que vous y êtes, vous pouvez aussi témoigner du bizutage, ou journée d’intégration (comme on dit maintenant).

N’oubliez pas de préciser votre promotion

Yann caradec
Webmaster de l’aesv
Corinne stqg 81
05 juillet 2004, 11:27
Bonjour,
Promotion 81.
Pour ce que je me rappelle des soirées, il est vrai que louer une salle était assez difficile on allait surtout vers monterblanc mais je ne me rappelle plus le nom exact.
Les professeurs ne participaient que très peu sauf pour la grande soirée organisée par les secondes années au palais des arts et qui permettait de financer une semaine à apprendre le basic à Portsmouth (enfin 3 jours de cours en anglais puis liberté !!!) et il y avait même une association à l'époque montée spécialement pour cet évènement.
En fin d'année on organisait une soirée déguisée sans vraiment de thème précis.
Si d'autres souvenirs me reviennent ou si je retrouve des photos je te les transmets.
Cordialement
Yann Caradec
Yann stid 98
06 juillet 2004, 02:17
Entre 96 et 98, la plupart des jeudi soirs se ressemblaient les uns par rapport aux autres :
- passage par Continent, l'achat gagnant, pour ravitaillement (c'est devenu carrefour depuis)
- pré-soirée chez Jean-Charles (pour éviter que les voisins se plaignent du tapage nocturne, on poussait toutes les semaines un "joyeux anniversaire")
- soirée au bridge, bar de nuit sur la route d'Arradon.

Les soirées stid avaient lieu, soit au bridge, soit à l'atlantide (boite du côté de la patinoire), soit à Camors (salle polyvalente). A l'époque, pas de réels thèmes aux soirées, ni de soirée déguisée.

Le bridge, était vraiment l'endroit où on pouvait rencontrer les stid le jeudi soir, il s'agissait d'un bar de nuit, ouvert jusqu'à 1h, avec une piste en sous-sol. Marie-Claire et Hervé en étaient les propriétaires, et étaient généralement dans un état encore plus avancé que leurs clients.

L'atlantide était une boite sur deux étages située près de la 4 voie, qui a ensuite changé de propriétaire pour devenir le garage, puis je crois qu'elle a fermé.

La Mairie de Camors louait régulièrement à l'époque sa salle polyvalente pour des soirées étudiantes. Proche d'un plan d'eau et d'un bois, cette salle avait l'avantage d'être éloignée du voisinage.

C'est en février 98 qu'à eu lieu la première nuit étudiante de Vannes, réunissant plus de 5000 étudiants au chorus (plus grande salle de Vannes) autours de toutes les associations étudiantes de Vannes.

Sinon, il y a un pub qui est très sympa, et il existe toujours, il s'agit du Swansea dans le quartier de Saint Pattern (je le conseille au futur stid).

Parmi les profs les plus assidus aux soirées, citons Patrice, mais on pouvait aussi voir Yann, Arlette et Alison.

Côté bizutage, les années 96 et 97 furent assez différentes sur pas mal de chose, en parti parce que Ségolène Royal a mis un terme aux pratiques du bizutage. On devait donc parler de journée d'intégration.
En 96 donc, le bizutage a commencé par un faux contrôle de probabilité en amphi, où Pierre était complice. Les étudiants de 2ème année ont déboulé. Après quelques jeux et chants, il y a eu l'élection de Miss et Mister Bizut, mais à vrai dire je ne me souviens pas de leur identité. Ensuite, des groupes ont été fait, pour mélanger les groupes déjà existant en 1ère années, puis distribution des traditionnels cadenas. Après un repas au RU, un jeu de piste était proposé dans les rues de Vannes. La soirée s'est déroulée dans une salle polyvalente, mais je ne sais plus trop où, mais pas à Camors en tout cas. Après deux coups payés à sa marraine ou parrain, ainsi qu'à deux autres anciens, on avait le cou libéré ! Cadeau bonus : on a eu le droit à un tee-shirt bizutage stid 1996, savoir pour mieux décider.

En 97, la journée d'intégration s'est donc déroulée un peu différemment : tout d'abord tout le monde était prévenu, ensuite pas d'obligation de le subir, enfin réalisé tout en dehors de l'iut. Elle s'est donc déroulée entièrement à Camors, l'après-midi activités et jeux autours du plan d'eau, en soirée soirée ! Cette année fut marquée me semble-t-il par l'introduction du coucou "mais quelle heure est-il ?"), par les lancés d'oeufs, de farines ... le nombre de coups pour être libéré de son cadenas a baissé, deux verres pour sa marraine/parrain, et un seul pour un autre ancien. Cadeau bonus : les 1ère années ont reçu des tee-shirts des 25 ans (les fameux invendus).

Pour avoir eu la chance de participer aux journées d'intégration de 98 et 99, je dirais que ces deux-ci ressemblent assez à 97, mais à vous de confirmer. On peut cependant noter l'introduction du jeu, question pour un oeuf, lors de l'édition 99. Je crois que ce jeux existe encore aujourd'hui (au vu des photos).

Enfin pour finir, quelques soirées restent encore dans les mémoires de tous les anciens de ma promo, enfin je crois, il s'agit des soirées qui ont eu lieu en janvier 98 durant la semaine de grève de l'iut, suite aux menaces de Claude Allègre contre les iut. Dont une certaine chez Kwam et une autre à l'Atlantide avec les étudiants de Lorient. Enfin j'oubliais, il y a eu les 25 ans stid, et là c'est vrai que ce fut aussi une grande soirée, mémorable, que l'on a pû revivre pour les 30 ans.

Voilà, C'est un peu en vrac, mais je suis sûr que d'autres pourront compléter ces souvenirs.

Yann stid 98
Rodolphe stid 95
27 juillet 2004, 15:27
Bonjour à tous,
de septembre 1993 à juin 1995, les lieux à la mode pour les soirées étaient à quelques exceptions près, les mêmes que ci-dessus. Le Bridge, le Swansea, le Tycoz et une pizzeria en ville où se déroulaient les fameux "repas de groupe". Parfois, il y avait 2 groupes en même temps, soit près de 50 personnes tous près à chanter et à mettre l'ambiance. Pour le Tycoz, la mairie de Vannes avaient mis en place des navettes de cars, départ près du Chateau de Vannes pour 10F l'aller-retour. Ambiance assurée dans le car.

Côté bizzutage, une fausse épreuve de proba. Plus on avançait dans les questions, moins elles avaient de sens. Rassemblés dans la cafet, nous avions un sac poubelle pour remplacer notre pantalon, et devions aller en ville, récupérer divers objets (certif de frigidité, etc...) Farine, Oeufs à volonté. Le soir, 2 coups à son parrain/marraine, et le cadena était enlevé. Une anecdote : un trousseau entier de clés avait été perdu, et donc plusieurs étudiants ont dûs se présenter sur un chantier de construction près de l'IUT pour se faire enlever le Cadena à l'aide d'une pince monseigneur.

Merci aux anciens de la promo 95 de compléter

Rodolphe - stid 95
Corinne stqg 81
03 août 2004, 14:13
Bonjour
Je vois que depuis 1979 le bizutage n'a pas beaucoup changé si ce n'est de la ficelle à la place des menottes et toujours notre pantalon pas contre au resto U pas de couvert et evidemment l'équipe de la restauration était d'accord pour faire purée et autres mets facile à manger avec les doigts.
A l'époque pas loin de l'iut il y avait l'ancienne école normale transformée en petit cité U chambres louées essentiellement par des étudiants STID et malheureusement du droit (ennemis jurés à l'époque) et nous faisions des soirées "CHIHUAHUA" bol de rhum flambé avec des fouchettes et sucre, lendemains difficiles garantis.
En lisant les autres courriers les souvenirs reviennent mais doit-on tout raconter ???????
A la recherche d'une salle
08 août 2004, 14:50
slt,

pour la prochaine soirée d'intégration, on a commencé à chercher une salle mais pour l'instant on n'a rien trouvé. Pour nous aider, pourriez vous me dire dans quelles salles ont eut lieu les anciennes soirées stid?

merci
françois le nouvel
Re:
22 septembre 2004, 11:25
Tout d'abord Camors mais là faut oublier parce que vu comment on la rendai, les maires se jetaient dans l'étang d'à côté! Si tu veux quand même essayé, lorsque tu appelles, ne prononce pas STID mais S.T.I.D., lettre par lettre distinctement, ça avait marché une fois mais bon...
Sinon, ya St Guyomard ou on avait fait une bonne soirée en 2001 avec un bus qui était allé au fossé, salle sympa mais un peu petite pour toute la troupe des stidéens.
Y'en a eu d'autr mais j'm'en rappelle pas. De manière générale, à cause des abus réalisés par vos prédécésseurs, vous êtes obligés de vous éloiger encore (style guéhenno, bignan etc...) et pourquoi pas Questembert puisque le maire Paul Paboeuf, est enseignant à l'IUT. Dans le même temps, ça veut dire qu'il connaît les animaux!
Bon courage quand même et tiens nous au courant de la date, si ya qques anciens dans l'coin, ça pourrait être déconne!
Message pour Rodolphe - bizutage STID 95
19 avril 2005, 12:53
Bonjour,

Je voulais simplement rajouter au message de Rodolphe que je connais l'identité du petit malin qui avait embarqué le fameux trousseau de clé en 1995 (et qui ne s'en est aperçu que le lendemain, après avoir cuvé).
Je peux juste vous dire que c'est un ami de Monsieur Gwendal Le Quellec! Ah! sacré Gwendal!
En 1999, plusieurs STID se sont également présentés en amphi avec Patrice Kermorvan avec un joli cadenas autour du cou. La journée d'intégration avait commencé par un cours de maths de Jack LeCunf absolument délirant! Certains étudiants essayaient de gratter sans trop comprendre alors que d'autres ont vite laissé tomber.
Quant aux soirées, je me rappelle notamment de la dernière organisée par les STID à l'Atlantide qui s'est très mal terminée. Les videurs de la boîte ont cogné sur un étudiant en lui cassant une ou deux dents et nous avons replié tout le matériel en 4ème vitesse. Tout le monde s'est fait sortir. On a même mal fermé la porte du fourgon où étaient stockées toutes les boissons. En accélérant, la porte arrière s'est ouverte et on a perdu 3 ou 4 caisses de bière sur la route. Bref, c'était un beau bordel mais ce sont aussi de bons souvenirs.
yann promo03
Re: Message pour Rodolphe - bizutage STID 95
29 juillet 2005, 10:50
salut

juste un mot pour repondre à marlene :

téléphone dès maintenant à la salle de quistinic, il loue régulierement la salle : elle n'est pas très chere, près d'un terrain de foot et je crois qu'il ne connaissent pas les stid
si il y' a un stid dans la promo, demandé lui d'aller voir ça coutera moins chère
bon courage


Yann
yann
Re: Message pour Rodolphe - bizutage STID 95
29 juillet 2005, 10:51
sinon il y' a une salle à la chapelle neuve elle est nickel vachement grande mais surement plus chère!!!
Re: Message pour Rodolphe - bizutage STID 95
29 juillet 2005, 11:09
Le message de Marlène datait de l'année dernière, et la journée d'intégration s'était déroulée à Locoal Mendon.
D'après ce que je sais, le nouveau bureau a déja trouvé la salle pour la prochaine journée d'intégration depuis près de deux mois.

--
"Le statisticien est un homme qui fait un calcul juste en partant de prémices douteuses pour aboutir à un résultat faux." Jean Delacour, auteur
Re: les soirées stid
10 février 2006, 14:47
Je lis ce forum et le message de Fanch me rappelle la navette dans le fossé à St Guyomard, ce joyeux bordel quand même...
Et les cadenas, y'a pas qu'en 95 que les clés ont été perdues, en sept 99 aussi on avait dormi avec...
Le lendemain de la soirée d'intégration, Simone m'avait demandé d'aller faire l'exo de gestion au tableau, me suis pris les pieds dans son cartable, il restait qqs grammes et un moment de rigolade à être obligée de compter les 0 sur mes doigts...
Je me souviens aussi d'un partiel en licence SDM ou on était tous allé à la soirée de désintégration des deuxième année ou presque la veille, et l'odeur dans la salle le lendemain matin...
Que de bons souvenirs!